Rencontre avec les Dirty Work Of Soul Brothers

Fréquence 8 • 10 avril 2017
Dirty Work of Soul Brothers Samedi en 8 Nancy

Polo, Fred et Romain, plus connus sous le nom des Dirty Work of Soul Brothers sont de retour avec leur nouveau single « Bad Girl » avant le prochain album « Girls’Ashes » prévu pour octobre. Nous avons rencontré les frères d’âme à l’occasion de leur release party le 7 avril à l’atelier d’artistes du Collectif d’Oz Theaterland.

 

Quelles sont les nouveautés dans votre dernier single ?

L’univers reste le même avec des claviers et une batterie mais sur le single on a fait intervenir des cuivres. En revanche ce single est plus rock. Les textes sont aussi un peu plus réfléchis, on reste dans du texte brut mais qui nous parle, on raconte une histoire.

 

Pourquoi avoir nommé l’EP « Bad Girl » ?

On l’a appelé « Bad Girl« , non pas pour le côté mauvaise fille mais pour parler de la beauté des filles/femmes et de la vision que les garçons peuvent avoir entre beauté intérieure et extérieure. On s’est aussi inspirés du cours métrage « Bad Girl » d’Arnaud Khayadjanian pour le texte.

 

Quelle est votre Bad Girl à vous ?

La Bad Girl on la croise mais on ne sait pas forcément que c’est elle. C’est aussi celle qui nous fait nous rendre tout petit.

 

Pourquoi ce design pour la pochette du single ?

Le graphisme est tiré du nouvel album, c’est comme une parenthèse. Le titre de la cassette a également un lien très brut dans les matières utilisées.

 

Dirty Work of Soul Brothers Samedi en 8 Nancy

Leur dernier single : « Bad Girl »

 

Et pour connaître un peu mieux les Dirty Work Of Soul Brothers, le groupe s’est prêté au jeu du « si je vous dis… » :

 

SI JE VOUS DIS…

 

…NANCY

On s’y sent bien, c’est la maison. C’est là qu’est né et s’est développé le projet Dirty Work of Soul Brothers.

 

…MASSE HYSTÉRIQUE

Copinage. On y a joué l’année dernière. C’était un très bon moment et c’est aussi un très bon festival. On leur souhaite que ça continue parce qu’ils essaient de faire quelque chose de bien. Oser faire un truc dans la ceinture de Nancy ce n’est pas évident. C’est un bon challenge. C’est aussi l’occasion de faire le plein de belles découvertes.

 

…MAMAN

C’est le sujet du clip. Nos mamans, c’est grâce à elles que nous sommes là. Ce sont des mamans extraordinaires, qui respectent ce que l’on fait et qui nous soutiennent. On a voulu les faire jouer dans le clip pour dire qu’elles aussi ont pu être ces filles que tu croises dans la rue et où tu te dis Wouah ! On a pensé qu’elles ont peut être été ça et ce n’est pas du tout le mauvais sens du terme bad girl.

 

…CONCERTS

C’est la fête, on s’éclate, c’est ce qu’on préfère. Il y a des sensations plus fortes que d’autres… Par exemple, quand on a joué au bas des pistes, il y avait une sensation très froide (rire). Mais ce sont plus des surprises. En général on aime bien aller jouer partout. On avait joué en première partie de Deluxe. C’était impressionnant ! Il y avait pas mal de monde mais ils étaient très réceptifs. On aime autant jouer dans des grandes salles que dans des petites. Il y a cette proximité avec le public qui fait qu’il y a un contact différent. C’est pour ça qu’on a voulu faire la release party dans cet atelier d’artistes (ndlr : Collectif d’Oz Theaterland). C’est un lieu qui n’a pas de relation avec la scène.

 

…SYNTHÉS

On était pas fan des synthés au départ. Quand on les a découvert avec les sons analogiques, on s’est mis à geeker dessus. La plus grande découverte était les vieux claviers des années 70. En fait, notre groupe dépend un peu du matériel, des sons qu’on peut avoir.

 

…SPORT

La pétanque et les fléchettes. On a fait trop de sport au collège, comme on était trop forts, on a arrêté (rire).

 

…PÊCHÉ MIGNON

La BD pour Fred. Mais sinon globalement c’est la fête. On adore ça, c’est un petit vice qui nous plaît bien, faire la fête et boire des bières. On aime bien être ensemble.

 

…CHANSON INAVOUABLE

Romain : c’est plutôt la chanson coin coin.

Fred : j’adore les variétés des années 80. Comme Gilbert Montagné, si on me met « Les Sunlights des Tropiques » avec une percussion je refais la soirée.

Polo : Gala « Freed from desire », la chanson des années 2000 que je peux encore écouter maintenant sans trouver ça nul.

 

…PROCHAINES DATES

Le 13 mai pour le festival du Quai’son. Ça va être la fête !

 

…MOT DE LA FIN

On espère qu’on fera plein de concerts dans les années à venir et longue vie aux mamans.

 

En écoute, « Bad Girl » :

 

Noé

Noé

Etudiante, passionnée par la musique en tout genre, rêve de voyage et de sensations à travers l’objectif de son appareil photo.

fermeture du menu à droite