Les iNOUïS du Printemps de Bourges à Nancy

Fréquence 8 • 16 janvier 2017
Les 5 finalistes ! Les 5 finalistes !

Feu! Chatterton, Christine and The Queens, Grand Blanc, Radio Elvis, Fauve… Ce ne sont que quelques-uns des artistes labellisés iNOUïS du Printemps de Bourges, dispositif sur mesure créé en 1977 par le festival du même nom pour repérer les artistes émergents sur la scène rock, chanson, électro et hip hop. Doté, sur le territoire, de 28 antennes chargées d’écumer le paysage musical local, il reçoit chaque année entre 3500 et 4000 candidatures d’artistes et groupes, dont 30 seulement se produiront finalement à Bourges. La victoire est gage de participation à la Tournée des iNOUïS, à l’automne, ainsi qu’à bon nombre de festivals et d’accès à de l’accompagnement artistique via des formations et résidences.

 

Jean-Serge Kuhn, de KDTS Talents Booking, représente l’antenne Lorraine/Luxembourg des iNOUïS. A ce titre, sa mission est double. « D’une part, nous allons à la rencontre des groupes et les incitons à s’inscrire. D’autre part, nous organisons techniquement, en lien avec la déléguée artistique du Printemps de Bourges, la phase d’audition ». Le jury, une dizaine de professionnels assure au panel la plus grande pertinence possible. Au terme de cette première phase, les 5 groupes distingués participent à l’audition régionale. « Originalité et créativité, c’est ce que l’on recherche. Des artistes en devenir, alliant univers personnel et marge de progression, que nous pourrons emmener le plus loin possible ».

 

Pour Jean-Serge Kuhn, chaque groupe ou artiste sélectionné dans le cadre des iNOUïS est comme « labellisé ». « Si un artiste est retenu c’est qu’il a su convaincre un jury pointu ; à faire consensus parmi des professionnels qui ne sont pas toujours d’accord entre eux. Au niveau local comme national, c’est une vraie reconnaissance ». De la sélection locale 2017, il souligne la « grande diversité ». Les groupes retenus (Julien Bouchard, Jonas AYM Wooda, Floating Arms, Bambou et M.A BEAT!) « s’affronteront » le jeudi 26 janvier à 20h à l’Autre Canal pour la finale régionale. Seul le gagnant participera à la finale nationale fin février, avant, peut-être, de se produire sur la scène du Printemps de Bourges, en avril prochain. Le Graal !

 

LES 5 FINALISTES

 

Julien Bouchard (chanson)

 

Julien Bouchard Samedi en 8 Nancy

Julien Bouchard © Jean Elliot Senior

 

Mélodiste hors pair, Julien Bouchard s’échappe de son Coco Business Plan pour une parenthèse en solo. De son home studio, il a gravé ses textes inspirés en EP, sous le nom de « Songs From La Chambre ». Sa pop élégante est signée par le jeune label belge Hot Puma Records.

 

Jonas AYM Wooda (hip-hop)

 

Jonas AYM Wooda Samedi en 8 Nancy

Jonas AYM Wooda

 

Auteur-compositeur-interprète, à 27 ans, le nancéien Jonas AYM Wooda a derrière lui déjà dix ans de rap. Il cite Dr Dre, Timbaland ou Swizz Beatz parmi ses références. « AYM Factory » : c’est le nom de son premier EP !

 

Floating Arms (électro)

 

Floating Arms Samedi en 8 Nancy

Floating Arms

 

Metz sera dignement représentée par le groupe Floating Arms et son électro-pop planante. Leurs synthé magnétiques, leurs voix envoûtantes sont à découvrir sur leur premier album, « Parallel ».

 

Bambou (rock)

 

Bambou Samedi en 8 Nancy

Bambou

 

Metz sera doublement représentée avec Bambou, rock band déjanté réunissant Vincent (Backstage Rodeo), Martin (Portland) et Adrien (Cold Gravity). Une énergie débordante à découvrir en live.

 

M.A BEAT! (électro)

 

M.A Beat! Samedi en 8 Nancy

M.A Beat!

 

« Si M.A BEAT! était un lieu, il serait le Liquidrom, ce sauna berlinois où, plongé dans la pénombre, la jeunesse locale se laisse flotter au rythme d’une electronica réconfortante ». On plonge dans l’univers aquatique du trio nancéien de M.A BEAT!.

Cécile

Cécile

Petit mouton made in Nancy aimant penser, questionner, boire et manger... fémininiste et optimiste, plus solidaire que solitaire.

fermeture du menu à droite