Dans les coulisses de… ZIKAMETZ

Fréquence 8 • 2 octobre 2015
JP Manova JP Manova

Le ton est donné… c’est au 7(7) Café que la presse est conviée à découvrir la douzième édition de ZIKAMETZ. Que les fans du festival se réjouissent, ZIKAMETZ tisse sa toile et investit la désormais intemporelle scène des Trinitaires mais aussi La BAM, le 7(7) Café et Tcrm-Blida. Allez on embarque pour 10 jours de rencontres musicales à travers une programmation qui rapproche les gens et les genres. De la pop, du rock, du hip hop mais aussi de l’électro… donnent le tempo du festival ZIKAMETZ. Une sélection de nouvelles pépites et des idées farfelues font la force de ce rendez-vous musical.

 

 

Rencontre avec une partie de l’équipe de ZIKAMINE, créatrice du festival ZIKAMETZ, qui décode pour nous la manière de monter un festival de musique et nous entraîne dans leurs coulisses.

 

Pouvez-vous nous présenter l’association ZIKAMINE en quelques mots ?

Diane, chargée de production : Zikamine, c’est 12 ans d’investissement pour la culture musicale à Metz, notamment auprès des artistes locaux. C’est une grande famille, qui fonctionne avec l’aide de dizaines de bénévoles. Elle comporte actuellement 3 salariées, accueille des services civiques à l’année, des stagiaires… C’est également 4 artistes lorrains accompagnés tous les ans dans leur projet, 50 artistes et concerts programmés à l’année, une webradio, des ateliers, etc.

 

12ème édition du festival ZIKAMETZ… Bravo ! Comment expliquer un tel succès ?

Diane : Un investissement toujours plus important des équipes, des liens qui se resserrent comme avec Kulturfabrik (Luxembourg) et Metz en Scènes par exemple et qui permettent de développer des projets : une création musicale éphémère franco-luxembourgeoise, une programmation transfrontalière… Également de plus en plus de collaborations avec des collectifs artistiques de la région, notamment avec Tcrm-Blida et ses résidents : Bouts d’Essai et Light Matter pour la scéno, Charles Henry de la Fensch pour les t-shirts, ELH pour la technique…

 

Comment se monte un festival de musique tel que ZIKAMETZ ? Pouvez-vous nous expliquer ?

Diane : C’est un travail à l’année. La 12ème édition n’est pas finie que nous préparons déjà la 13ème. On commence par choisir les lieux et les dates, toujours en prenant compte des autres événements culturels qui peuvent avoir lieu dans le secteur. Ensuite, c’est la programmation qui prend le plus de temps : il faut écouter, fouiller, se rendre à beaucoup de concerts pour trouver ce que l’on recherche. Enfin, le reste se construit petit à petit, en échangeant beaucoup avec les bénévoles, les acteurs culturels, les partenaires… Le tout finit toujours par prendre sens.

 

Quels sont les critères de sélection des lieux de concerts ?

Adeline, chargée de communication : Notoriété, accessibilité, moyens techniques, accueil du public et des artistes. Répondre à une ambiance et une atmosphère recherchées par le public et les artistes.

 

Les Trinitaires, un lieu incontournable ?

Adeline : Les Trinitaires, c’est un peu notre maison ! Son autre avantage est de proposer plusieurs scènes permettant du coup de chevaucher les horaires des concerts.

 

Concernant la programmation, est-ce le travail d’un directeur (d’une équipe) artistique qui « chasse » de nouveaux (ou d’anciens) talents ? Êtes-vous sollicités directement par des artistes ?

Diane : Chez nous, on fonctionne avec un collectif de programmation : selon les années on est entre 3 et 5, salariés, bénévoles, membres du CA. On s’y met tous ensemble pour avoir le temps de voir un maximum de concerts. Le tout est validé par notre président, qui participe bien sûr à ces échanges. Nous sommes régulièrement sollicités par des artistes locaux, mais également par des groupes en tournée cherchant une date dans la région : nous ne pouvons malheureusement pas répondre aux demandes de tout le monde, mais on étudie toujours les propositions.

 

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la communication et notamment votre charte graphique ?

Adeline : Le logo du festival ZIKAMETZ reste inchangé d’une édition à l’autre. L’ensemble de l’équipe se réunit pour définir le thème global et graphique de la prochaine édition, en collaboration avec notre graphiste.

 

Comment définissez-vous le festival ZIKAMETZ ?

Adeline : Musiques Actuelles, urbain, contemporain, familial, découverte.

 

Si l’équipe ZIKAMETZ avait un coup de cœur cette année, ce serait… ?

Diane : Difficile à dire, mais nous sommes toujours particulièrement fiers de faire jouer les groupes de la région : Dr Geo Lo-Fi Band, Hoboken Division, The Yokel, The Wise Dude’s Revolver… Nous sommes également très heureux d’accueillir les canadiens Born Ruffians cette édition, cela faisait plusieurs années qu’ils n’étaient pas venus en France, et seulement 2 dates sont prévues en 2015 sur l’hexagone : au MAMA à Paris, et chez nous !

 

Info ou intox ? Il y aurait une surprise avec la formation « douZe » crée tout spécialement pour cette édition… Pouvez-vous nous en dire plus ?

Diane : La création du festival reste toujours pleines de surprises, car nous ne savons jamais à l’avance ce que ça donnera avant la représentation ! Cette année, elle se surnomme « la pardouze »… autant dire que ça vaudra le coup d’œil !

 

Le coup de cœur de la rédaction Samedi en 8 : la ZIKABOOM. Vous nous annoncez la couleur ?

Les bruits qui courent : Il y aura gommettes, ballons dorés, t-shirts fluos et jeans délavés. Les filles connaîtront enfin le quart d’heure américain. ZIKAMETZ compte sur la présence d’environ 500 à 600 personnes et espère pouvoir faire danser cette ZIKABOOM jusqu’à 2 ou 3h du matin.

 

Que peut-on vous souhaiter pour cette 12ème édition ?

Adeline : La satisfaction des artistes et du public, et bien entendu celle des bénévoles et de toute l’équipe ZIKAMINE. Et d’afficher « complet » évidemment !

 

 

Les RDV MUSICAUX !

 

> VENDREDI 2 OCTOBRE 2015

TRINITAIRES – 20H
HYPHEN HYPHEN
HOBOKEN DIVISION
KID FRANCESCOLI

7(7) CAFÉ – AFTER et anniversaire du 7(7) CAFÉ
MARIE MADELEINE

 

> SAMEDI 3 OCTOBRE 2015
TCRM-BLIDA – HORAIRES À VENIR
ZIKABOOM

 

> VENDREDI 9 OCTOBRE 2015
LES TRINITAIRES – 20H30
THYLACINE
KACEM WAPALEK
JP MANOVA
JUMO
STRATEGIE DE PAIX
CYCLORAMA
DR GEO LO-FI BAND

 

> SAMEDI 10 OCTOBRE 2015
LES TRINITAIRES – 20H30
VALD
BORN RUFFIANS
TEMPERS
THE WISE DUDE’S REVOLVER
ULYSSE
DISTRICT 7
MUTINY ON THE BOUNTY

Sev'

Sev'

No-Mad, mais un peu quand même … Fan de sa tribu, Sev’ aime la différence, être surprise et rêve que la vie soit un fabuleux carnet de voyage.

fermeture du menu à droite