Les sorties ciné du 16 décembre

Cultur'all • 15 décembre 2015
Star Wars - Le Réveil de la Force

Les sorties ciné – Voici notre sélection des films qui sortent ce mercredi 16 décembre ! Le grand retour des Jedis et du Faucon Millenium, Virginie Efira aime la campagne, Jean-Pierre Bacri en dépression, André Dussolier et Melvil Poupaud dans une vaste machination ou encore une étrange relation entre Juliette Binoche et Lou de Laâge. Il n’y a pas que Star Wars… mais beaucoup quand même !

 

 

  • STAR WARS – LE RÉVEIL DE LA FORCE

Aller voir Star Wars, tu devras !

Dans une galaxie lointaine, très lointaine, le nouvel épisode de la saga Star Wars, 30 ans après les événements du Retour du Jedi, est réalisé par le prodige J.J. Abrams (Cloverfield, Star Trek, Super 8), considéré par beaucoup comme étant le nouveau Spielberg. Très attendu par les fans du monde entier, ce nouvel opus verra le retour de la princesse Leia, Han Solo, Luke Skywalker ou encore Chewbacca, mais également de nouvelles têtes… plus jeunes ! Le saviez-vous ? Le très à la mode comédien français Kev Adams a passé le casting de Star Wars : Épisode VII. Malheureusement pour lui… sans grand succès.

 

 

  • LE GOÛT DES MERVEILLES

Virginie Efira en mode champêtre !

La comédienne belge est une habituée des comédies romantiques, genre dans lequel elle excelle. Elle s’est notamment illustrée avec talent dans 20 ans d’écart, Caprice ou L’amour c’est mieux à deux. Cette fois, Virginie Efira ne se pare d’aucun apparat et se montre plus naturelle que jamais dans la peau d’une agricultrice brisée par la vie. Au milieu des magnifiques paysages ruraux Drômois, l’actrice est séduite par un jeune homme étrange et attachant atteint du syndrôme d’Asperger incarné par Benjamin Lavernhe. Ce dernier va lui redonner espoir et goût à la vie.

 

 

  • LA VIE TRÈS PRIVÉE DE MONSIEUR SIM

Jean-Pierre Bacri en vieux briscard déprimé !

Adapté d’un roman de Jonathan Coe, La Vie très privée de Monsieur Sim est un projet qui tient vraiment à cœur à son réalisateur, Michel Leclerc (Le Nom des Gens), qui s’est fortement identifié au personnage du livre. Au vu de la bande-annonce, Jean-Pierre Bacri incarne un Monsieur Sim à la fois drôle et poignant, campant ce « joyeux dépressif » avec entrain. L’homme traverse une grave crise existentielle, souffrant d’une solitude telle qu’il en vient à parler à son GPS qu’il surnomme Emmanuelle.

 

 

  • LE GRAND JEU

André Dussollier et Melvil Poupaud sortent « Le Grand Jeu » !

Quatre ans après avoir reçu le prix Jean Vigo pour son court métrage La République, Nicolas Pariser signe un premier long, dévoilé en août dernier au Festival de Locarno. Si Le Grand Jeu s’inspire des affaires Tarnac et Robert Boulin, le réalisateur prend toutefois ses distances avec la réalité : « J’ai cherché à avoir une démarche romanesque », confiait-il au HuffPost. Et d’ajouter : « Mes modèles seraient plutôt Balzac ou Chabrol dans mon rapport à des événements réels. » Melvil Poupaud, André Dussollier et Clémence Poésy se retrouvent donc, bien malgré eux, au cœur d’une vaste machination, où la manipulation est reine et dont personne ne sortira indemne…

 

 

  • L’ATTENTE

Juliette Binoche et Lou de Laâge tissent une étrange relation !

Piero Messina a tourné avec L’Attente son premier long-métrage après avoir été assistant réalisateur pour l’illustre Paolo Sorrentino sur This must be the place et La Grande Bellezza. L’italien explore avec ce film les thèmes du deuil, du déni et du mensonge à travers la relation entre une mère brisée (Juliette Binoche) et une jeune femme pleine de vie (Lou de Laâge). L’Attente a été très remarqué à la dernière Mostra de Venise où il a reçu une salve d’applaudissements de 7 minutes après la projection. La bande-annonce ci-dessous laisse présager d’un film à l’esthétique très léchée, tirant parti des magnifiques paysages siciliens.

 

Jérémy de Cambodgie

Jérémy de Cambodgie

Sportif accompli (tennisman, footballeur et traileur), grand cinéphile et mélomane éclectique… Jérémy de Cambodgie chérit les Raffaellos, adore le fromage, raffole du saucisson et vénère la bière. Son Dieu : Quentin Tarantino, à mois que ce soit Charlie Chaplin. Hmmm...

fermeture du menu à droite