La ville de Metz et ses grands auteurs

Cultur'all • 13 avril 2016
Paul Verlaine Samedi en 8 Metz

À l’occasion du prochain festival du Livre à Metz, rappelons-nous que Metz a inspiré de belles lettres et de grands écrivains. Deux illustres auteurs, François Rabelais à la Renaissance et Paul Verlaine au XIXème siècle ont marqué la ville.

 

Rabelais, à la fois savant et humaniste, paillard et polémiste, connu pour ses livres satiriques mettant en scène les deux géants Gargantua et Pantagruel, est un homme aux multiples facettes. Grand voyageur, il a d’abord été moine, puis médecin et écrivain. Rabelais séjourna à Metz de 1545 à 1547 en qualité de médecin pour la ville. La véritable raison de sa venue à Metz serait plus obscure. Devait-il fuir sa condamnation pour hérésie ? Préparer le siège d’Henri II ? Qu’importe ! Il semble que son séjour à Metz a inspiré l’homme de lettre. Il y aurait écrit son quart livre de Pantagruel dans lequel il décrit les us et coutumes, utilise le patois messin et cite le terrible Graoully. Aujourd’hui, on peut apercevoir les vestiges de la maison qui l’aurait accueilli, à l’angle de En Jurue et de la rue de l’Enfer.

 

Maison de Rabelais Samedi en 8 Metz

Chapelle St Genest et maison de François Rabelais

 

Autre figure incontournable, Paul Verlaine. Célèbre pour ses vers que l’on fredonne sur les bancs de l’école, Verlaine nous laisse le souvenir d’un poète si talentueux et à la vie si tourmentée. Fils de militaire, c’est à Metz que Paul Verlaine voit le jour en 1844 au 2, rue Haute Pierre, près du palais de justice (Une plaque commémorative le mentionne à l’entrée de l’immeuble). Son séjour à Metz sera de courte durée. Il n’a que six ans lorsque sa famille s’installe à Paris. C’est seulement à la fin de sa vie, attristé par l’annexion, qu’il se souvient de sa ville natale. Dans Souvenirs d’un Messin, publié en 1892, il raconte la cathédrale bizarre, le passage du Graoully sous ses fenêtres et les cortèges militaires sur l’Esplanade. Il écrit aussi une magnifique Ode à Metz :

 

« Metz aux campagnes magnifiques
Rivières aux ondes prolifiques
Coteaux boisés, vignes de feu
Cathédrale toute en volutes
Où le vent chante sur la flûte
Et qui lui répond par la Mutte
Cette grosse voix du Bon Dieu. »

 

Maison Verlaine Samedi en 8 Metz

Maison de Paul Verlaine

 

Les liens de Metz avec la littérature ne s’arrêtent pas avec Verlaine et Rabelais. En 1909, Maurice Barrès nous plonge dans l’histoire d’une jeune femme Colette Baudoche qui vit à Metz pendant l’occupation allemande. Plus récemment, L’amour et les forêts d’Eric Reinhardt publié en 2014, nous immerge dans le drame d’une vie de femme, professeur dans un lycée de Metz. Enfin, Metz a vu naitre dans les années 80, une jeune auteure prometteuse, Anne-Sophie Brame, dont le premier roman écrit à 17 ans, Respire, a été adapté au cinéma par Mélanie Laurent.

Sophie

Sophie

Website : www.etpourquoipasmetz.com

fermeture du menu à droite