Bref, on a rencontré Kyan Khojandi

Cultur'all • 22 novembre 2016
Kyan Khojandi Samedi en 8 Nancy © Svend Andersen

Kyan Khojandi aka « le mec de Bref » remonte sur scène huit ans après son premier spectacle, « La bande-annonce de ma vie ». De passage à la Salle Poirel le mardi 29 novembre à 20h, on en a profité pour lui poser quelques questions sur « Pulsions », son nouveau one man show, et sur Bref bien évidemment…

 

8 ans après ton premier spectacle, avais-tu la pression avant de remonter sur scène ?

Je me mets toujours la pression, même devant 4 personnes dans un petit bar. C’est une question d’état d’esprit mais pour moi c’est une pression saine. Je suis pas du tout confiant comme mec, mais je me dis simplement que ça va le faire.

 

Comment est né ton nouveau spectacle, « Pulsions » ?

J’ai pris du temps pour moi après Bref, j’ai commencé à écrire des choses, et c’est venu petit à petit. Je suis allé très loin dans l’intime et c’est comme ça que m’est venu l’idée de parler des pulsions. C’était ma 120ème date à l’Arsenal (ndlr : spectacle ayant eu lieu le 9 novembre à Metz) et j’avais encore peaufiné certaines choses dans mon spectacle.

 

Comment as-tu géré l’après Bref ?

Bref fut une très belle rencontre avec le public ! Je ne me rendais pas compte sur le moment que j’étais vraiment très exposé. C’était un soulagement d’auteur d’arrêter. Avec Navo, on s’est dit que c’était marrant mais qu’on avait la force de faire plein de choses par la suite. On peut dire que j’ai fait mon travail de psy après Bref.

 

Peut-on imaginer un film Bref ?

Oui c’est une très bonne question ! Ça peut se faire mais il faut une bonne histoire. Je veux faire des choses qui me ressemblent. Les gens me disent parfois après avoir vu mon spectacle « maintenant je connais Kyan Khojandi en tant qu’auteur », alors qu’auparavant j’étais seulement « le mec de Bref ». Et cela s’est fait naturellement, je n’ai pas cherché à me détacher de cette étiquette.

 

Comment définirais-tu ton spectacle ?

C’est une succession de petites histoires à travers mes pulsions. Je parle de mon intimité plus que je ne l’ai fait auparavant. Et tu peux rajouter « et c’est très marrant » (ndlr : je confirme).

 

Quels sont tes futurs projets ?

Je produis Serge Le Mytho une mini-série pour Canal+ et je fais une apparition dans le film de mes amis du Palmashow, La folle histoire de Max et Léon. Ce sont mes « cousins d’humour », nous sommes très proches, on s’est tapé de sacrées barres sur le tournage… et même à chaque fois qu’on se voit.

 

Tu es déjà venu sur Nancy ?

Je ne suis jamais venu sur Nancy mais je connais la chanson de Oldelaf (ndlr : qui s’appelle « Nancy »). Je vais créer mon Nancy à moi !

 

Kyan Khojandi Samedi en 8 Nancy

Kyan Khojandi aka « le mec de Bref »

 

Et pour connaître un peu mieux Kyan Khojandi, l’humoriste s’est prêté au jeu du « si je te dis… » :

 

SI JE TE DIS…

 

…STAND-UP

Louis C.K. (ndlr : humoriste américain). Art majeur dans son plus simple appareil. On a juste besoin d’un micro, d’une scène et d’un public. On peut tout faire, tout dire. C’est mon art à moi.

 

…BREF

Mot de peu de lettres qui m’a permis de rencontrer beaucoup de gens.

 

…PULSIONS

Mécanisme souvent refoulé qui m’a permis de faire un spectacle marrant.

 

…NAVO

C’est mon phare ! C’est le gars qui me permet de maintenir le cap, la bonne direction et de garder la tête froide.

 

…REIMS

C’est ma ville natale. C’est la ville où j’ai eu mon premier baiser, mon premier grand amour et où je me suis pris 10 000 râteaux… J’ai tout fait à Reims.

 

…IRAN

C’est mon pays d’origine, celui de mon papa. Un pays que j’ai visité il y a 8 ans. C’est un très beau pays et on y mange très bien.

 

…MUSIQUE

J’ai commencé la musique à l’âge de 5 ans, au conservatoire. Le rythme de la musique et de la comédie se ressemble beaucoup. La musique est l’énergisant le plus efficace au monde.

 

…CINÉMA

Rêve de gosse. Je suis un enfant de la VHS et de la télé. Le cinéma c’est ce qui m’a donné envie de voir une autre réalité. J’ai réalisé mon 1er film à 15 ans grâce à la caméra que m’avait offerte ma mère.

 

…SÉRIE

Fargo. La première saison est folle ! C’est une œuvre à part entière, je vous la conseille.

 

…TÉLÉVISION

Moyen de diffusion exceptionnel. La première génération de comédiens vient de la télé. Je me souviens le soir à 20h sur Canal+, je regardais Antoine de Caunes, José Garcia, Benoit Poelvoorde…

 

…PÉCHÉ MIGNON

Quand tu me dis péché mignon, je vois un gros monstre avec une tête de chat. (rires) Mais il faut dire que manger à 2h du matin c’est quand même un des meilleurs moments sur Terre.

 

Et pour finir, un petit message pour nos lecteurs ?

J’ai hâte de vous voir et on va passer un bon moment ensemble. Ndlr : met ce que tu veux derrière ! (rires)

Jérémy de Cambodgie

Jérémy de Cambodgie

Sportif accompli (tennisman, footballeur et traileur), grand cinéphile et mélomane éclectique… Jérémy de Cambodgie chérit les Raffaellos, adore le fromage, raffole du saucisson et vénère la bière. Son Dieu : Quentin Tarantino, à mois que ce soit Charlie Chaplin. Hmmm...

fermeture du menu à droite